top of page

Le Maquillage Permanent : Est-ce la solution durable que vous recherchez pour une beauté sans effort?









Article paru dans Beauty Forum France


Le maquillage permanent s'est énormément développé ces dernières années, pour gagner en prestige et en qualité, faisant émerger de grandes stars. Celles-ci ont su apporter de l'art et de la technique, à l'instar des tatoueurs, jouant sur l'illusion et le naturel ou, au contraire, sur les tendances.

Retour sur les dernières propositions du marché.


Quoi de neuf autour du regard?


Il faut savoir que le maquillage permanent s'inspire de la beauté au sens large et que le métier a gagné en finesse. On se sert désormais de son aiguille comme d'un pinceau pour créer un maquillage longue durée et non plus une marque permanente et brute.


Côté sourcils


Le sourcil a véritablement explosé grâce à des stars comme Kim Kardashian. On a alors découvert un sourcil sophistiqué, la présence d'ombres et lumières, et un résultat liftant. La technique qui tend à s'en rapprocher le plus est le powder brow. Il consiste en un remplissage délicat où le contour du sourcil est invisible, la tête aérienne et la queue sophistiquée. Il plaira aux clientes souhaitant un regard soutenu, un rendu à la fois net et naturel, qui tient parfaitement dans la durée. Par ailleurs, sur certains types de peau, par exemple grasses, il est préférable de partir sur un poudré car le poil à poil est susceptible de fuser et de donner un effet brouillon.


Cependant, il existe une autre alternative, celle du poil à poil trompe-l'oeil. Plus complexe, cette technique nécessite une parfaite maîtrise des lignes ultra fines faites au liner une pointe. Nombreuses sont les stars qui revisitent la construction du sourcil à leur manière : W-Brow de Nataliya Yeremenko, le Natural Brows de Valeriya Barchenki, Sourcils Hyperréalistes de Toni Belfatto. Chaque technicienne peut s'en inspirer et se démarquer en créant son propre style. La difficulté réside dans le fait d'organiser les poils de façon harmonieuse, de garder un tracé fin et un appui linéaire pour une cicatrisation homogène.


Côté liner


Même si l'oeil de biche au tracé impeccable restera toujours un grand classique, le shadow eye-liner s'installe doucement, mais sûrement, dans les centres de dermopigmentation. Son effet smoky, idéal pour sauver un ancien maquillage, est plus soutenu et charbonneux que le liner classique. À recommander aux clientes aux belles et grandes paupières, pour un regard intense. Le shadow est de plus en plus souvent réalisé avec un mélange de pigments gris-noir smoke et une couleur plus tranchée et originale, comme le vert, le bleu ou encore le violet.


Autour du sourire


Adieu contour et bois de rose, bonjour nude et watercolor! Les contours et les couleurs classiques ne sont plus aujourd'hui plébiscités par les stars et les grandes marques. Nous pouvons remercier encore une fois l'ère Kim Kardashian qui a mis au goût du jour la lèvre nude (reproduite avec brio par les fabricants de pigments haut de gamme), séduisant une nouvelle clientèle jusqu'alors réfractaire au maquillage permanent.


Plus encore, les pigments dits watercolor colorent les lèvres en transparence avec des tons frais et légers. On cible ici les jolies lèvres des femmes de 20 à 40 ans qui manquent de peps, sans pour autant en modifier la forme et le galbe naturels. La lèvre sera recolorée de manière très superficielle, rompant avec l'aspect opaque des pigmentations de type "rouge à lèvres".


Petit tour du monde


La dermopigmentation, à mi-chemin entre le maquillage et la chirurgie? La France qui fait pourtant office de référence dans la mode et le luxe, est encore en retard en matière de maquillage permanent par rapport à ses pays voisins, où l'offre et la demande sont parfois très excentriques.


En Italie, on pigmente les pommettes pour un effet bonne mine inspiré des fards à joues rosés. En Russie, c'est le nez pour affiner son aspect sans passer par la case chirurgie, en s'inspirant des techniques de contouring. Enfin, en Pologne, on pigmente les cernes violacés pour un regard subtilement défatigué. Bien qu'intéressantes, ces techniques sont dangereuses : à ne pas essayer sans avoir suivi de formation spécialisée, sous peine de transformer vos clientes en de véritables cobayes.




Charlotte et Violetta Michalska

Le Saviez-Vous?


Si votre cliente souhaite augmenter le volume de ses lèvres avec de l'acide hyaluronique, mieux vaut réaliser une pigmentation en amont : le pigment prendra davantage et vous ne serez pas gênée par la pulpe pour recréer la symétrie.


COORDONNÉS