top of page

VIEILLISSEMENT ET DÉPIGMENTATION DES LÈVRES : QUE FAIRE AVEC LE MAQUILLAGE PERMANENT ?

Propos recueillis par Anne-Sophie Gamelin.


Dans l'univers de la beauté et de l'esthétique, il est essentiel de trouver des professionnels talentueux qui maîtrisent l'art de la micro-pigmentation. 


C'est le cas de Remi Kowalski, expert en dermo-pigmentation et formateur chevronné chez Violetta Beauty, un centre de formation international en maquillage permanent. 


Remi Kowalski excelle dans des domaines de spécialité tels que la micro-pigmentation des lèvres, les sourcils poudrés et la trico-pigmentation.

Sa passion pour son métier se reflète dans chacune de ses réalisations : il nous dévoile l’une de ses prouesses.






LE CONSTAT 


La cliente de Remi Kowalski avait des lèvres complexes présentant de nombreuses taches brunes et des zones blanches totalement dé-pigmentées. Le vieillissement cutané avait fait son œuvre, causant une perte de pigmentation, en particulier au niveau du contour inférieur de la bouche, où la démarcation entre la lèvre et la peau n'était plus distincte : un phénomène fréquent chez les fumeuses. La lèvre supérieure présentait également une couleur dégradée, parsemée de taches pigmentaires, de grains de beauté et de taches de rousseur, autant de signes du passage du temps.


LE RÉSULTAT


Pour cette cliente, Remi Kowalski avait pour objectif de rajeunir les lèvres de manière naturelle, sans les recouvrir totalement de manière opaque. 

Il souhaitait préserver la transparence sur les taches pigmentaires pour un rendu réaliste, tout en corrigeant la forme et la couleur. 


Il a débuté par un dessin préliminaire au crayon, retravaillant l'architecture des lèvres en suivant l'ourlet naturel pour créer un effet volumineux. La technique a ensuite consisté en plusieurs étapes de pigmentation. 


Le contour des lèvres a été pigmenté, suivi d'un premier passage de remplissage ultra léger, avec un accent particulier sur les zones blanches et un passage quasiment invisible sur les parties plus foncées. 


L'objectif était de recréer une base de travail avant d'appliquer la véritable colorisation. Les pigments utilisés étaient le Strawberry - une couleur naturelle pour les peaux claires d'une densité semi-transparente - et le Wild Rose - un rose clair à la densité plus couvrante.


Ces pigments ont été mélangés dans un rapport 1:1 pour créer un dégradé subtil rééquilibrant la couleur sans donner un aspect opaque ou artificiel.


MATÉRIEL UTILISÉ


  • Appareil de dermopigmentation Long-Time-Liner.

  • Aiguille à une pointe.

  • Pigments Long-Time-Liner Wild Rose et Strawberry. 


CONSEILS


L'une des particularités du travail de Remi Kowalski réside dans sa légèreté. 

Il recommande donc d’utiliser l'aiguille avec finesse afin de non seulement créer un résultat exceptionnel, mais également de stimuler le collagène pour offrir ainsi un rajeunissement supplémentaire. 


Lors de la retouche, il est important de se concentrer sur l'harmonisation des taches résistantes, tout en ajoutant un pigment Aquarelle Babydoll pour donner un effet glossy et sublimer les lèvres de la cliente.



ARTICLE PARU DANS LE MAGAZINE BEAUTY FORUM (édition octobre 2023)







コメント


Vous aimerez aussi :
Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page