top of page

Maquillage permanent Eye Liner : l'oeil de biche parfait !




Article paru dans Beauty Forum France


Quelle femme n'a jamais rêvé d'un eye-liner parfait ? Une ligne d'une couleur intense, précise, impeccable tout au long de la journée, identique à sa jumelle... Le maquillage permanent des yeux a rendu ce rêve possible.


Souvent considéré comme la prestation la plus lucrative et la plus simple en maquillage permanent, car "c'est un trait rapide à réaliser", l'eye-liner est en fait plus complexe qu'il n'y paraît. Zoom sur les détails qui vous permettront de réaliser un trait parfait.





Zone à risque


D'un point de vue anatomique, la zone de pigmentation de l'eye-liner est entourée de pièges. Tout d'abord, la peau y est d'une finesse extrême (de 0,5 à 0,8mm), particulièrement la couche épidermique. Il faut donc être léger et précis quant à la profondeur de pénétration de l'aiguille.


Les techniciennes ont tendance à travailler trop profond avec, pour conséquences, une couleur qui se détériore (virant vers le bleu ou le gris) et un rendu qui devient flou. Malheureusement, ce résultat est très souvent permanent.





C'est aussi une zone avec de nombreux vaisseaux sanguins superficiels, que l'on retrouve surtout sur la partie mobile supérieure, au-dessus des cils. Ils sont évidemment à éviter car s'ils sont touchés, le pigment noir peut se répandre et donner un effet toile d'araignée ou un oeil au beurre noir.

De même, les coins interne, externe et la muqueuse ne sont pas pigmentables, ni d'un point esthétique ni d'un point de vue technique, car ils pourraient diffuser le pigment sur toute la muqueuse ou pénétrer le canal lacrymal et, de la même manière, colorer bien plus que souhaité.

Pour sécuriser votre pratique, je vous conseille de suivre la pousse des cils à mesure que vous vous approchez de l'oeil : ainsi, aucun risque d'aller dans le coin interne puisqu'il n'y a pas de cils à cet endroit.




Règles et psychologie


Pour une belle pigmentation de l'eye-liner, il faut respecter quelques règles.

Les clientes ont l'habitude de dessiner leur eye-liner à leur manière et, lorsqu'elles entrent dans votre salon, elles ont un objectif : elles recherchent soit un résultat naturel, comme un trait fin ou un renforcement ciliaire, soit quelque chose de plus de plus sophistiqué, et c'est là qu'il faut faire attention à ne pas céder à toutes leurs envies.

Le maquillage quotidien et le maquillage permanent sont deux choses totalement différentes, et on ne peut pas réaliser le même maquillage pour un soir ou pour une vie. On évite donc le style Amy Winehouse, ou simplement le trait trop épais sur le dessus de la paupière qui a tendance à alourdir le regard.

N'oublions pas que la cliente peut se lasser d'un maquillage trop intense qui, malheureusement, va perdurer un certain temps. Il est donc plus raisonnable d'avoir la main légère- quitte à accentuer le tracé à la retouche-, que d'en faire trop la première fois et d'obtenir un résultat excentrique, qui pourra être reproché par la suite.

Par ailleurs, l'âge et la gravité ont tendance à attrister le regard et lui donner un aspect tombant. C'est pourquoi, lorsqu'on pigmente un eye-liner, il faut toujours chercher à ouvrir le regard. Quelle que soit la technique utilisée (renforcement, décoratif, poudré, etc), il faut penser à remonter la queue en la plaçant idéalement sur une ligne qui part du coin externe du nez pour rejoindre le coin externe de l'oeil. Il est très important que cette pointe soit ascendante car, avec le temps, elle aura tendance à redescendre naturellement et fermer le regard.


Comment prendre soin de la pigmentation?


Pour que le rendu soit idéal, la cliente doit être bien conseillée. À la différence des sourcils ou des lèvres pour lesquels sont préconisés des crèmes cicatrisantes, enrichies en vitamine E ou des baumes hydratants, pour les yeux, aucun "traitement" n'est recommandé.

Ainsi, les deux premiers jours, en cas de gonflement ou de démangeaisons, la cliente peut appliquer du sérum physiologique ou des compresses fraîches. Si des petites croûtes se forment, elle ne doit pas y toucher, sous peine d'effacer le pigment injecté et de créer un trou. Le processus de cicatrisation complet dure environ deux semaines, période durant laquelle le chlore, la chaleur et le soleil sont à proscrire pour éviter le dessèchement, les infections et la décoloration.


Le Saviez-Vous?


La peau des paupières a plus de difficulté à fixer le pigment lorsque la cliente applique un traitement pour la pousse des cils. Celui-ci doit donc être arrêté un mois avant la première procésure et pourra être repris deux semaines après la retouche finale.


Charlotte Michalska


COORDONNÉS


LONG TIME LINER x VIOLETTA BEAUTY

66, Avenue de la Bourdonnais, 75007.

+33 1 45 57 73 66 / 07 88 51 07 89.


Fev. 2017




Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
Vous aimerez aussi :
Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page